Home Actus Maloya Rebèl – Pascal Samy
0

Maloya Rebèl – Pascal Samy

62
0

Le Maloya de Pascal SAMY est métis et rebel. Salsa, Electro, Jazz, ou Pop sont effleurés en gardant toujours comme fil conducteur les instruments traditionnels de la Réunion : roulèr, kayamb, et pikèr. Présent dans le paysage discographique depuis une dizaine d‘année, il compte 4 albums à son actif dont « Ni Blanc Ni Noir » parrainé par France Ô. Indépendant, unique, et non consensuel, cet artiste aborde sans détour les réalités qui nous dérangent avec une pointe d’ironie et parfois d’humour …

Cliquez-ici pour découvrir le site web officiel

Avant de devenir Pascal SAMY, l’artiste réunionnais a écumé les scènes de l’île à travers différentes formations musicales. Initié au Maloya par l’emblématique Serge Sinamalé de la troupe Cimendef, c’est avec Kèr Vivan qu’il fait la première partie de Ziskakan en 1996 et avec Bleu Passion qu’il ouvre un concert de Baster en 1997. Ce parcours initiatique amènera le musicien jusqu’en final du réputé concours de la Clameur des Bambous dont il finira second.

En 2000, l’artiste se fait repérer par la maison de disque PIROS, alors premier producteur de disque de l’Océan Indien. Suivra en 2001 un maxi CD « Y mette à moin » puis un album « Coz Kréol » en 2004. De nombreuses collaborations locales naissent alors avec Toulou, Dominique Beauté, ou encore Christian Grondin du groupe Analyse.

Durant l’année 2007, poussé par le besoin d’indépendance et l’expérience technique acquise pendant plusieurs années, il produit et réalise lui-même l’album « Séga Dance Hall ». Avec plus de 200 000 vues internet pour les clips issus de cet album, le musicien désormais populaire est invité au Journal Télévisé de RFO Réunion et commence à travailler avec des artistes extérieurs comme Steel, Ronald Rubinel, Erick Louisy, ou Njie.

2009 marque un tournant dans la vie de Pascal SAMY qui sort son 1er album national « Ni Blanc Ni Noir ». Parrainé par France Ô, une partie des recettes est reversée à l’association humanitaire « Un Regard Un Enfant » dont la marraine est Corinne Touzet de TF1. Diffusé dans une cinquantaine de radios, l’album aura même un article dans le magazine anglais Rock & Reel.

Poursuivant sa route métropolitaine, il réalise en 2012 l’album « AYOLAM » qui rappelle que le Maloya, musique traditionnelle de la Réunion, est avant tout un cri du cœur rebel, non consensuel, et politiquement incorrect !
Site web

(62)

messages

tags:

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *